Je remarque, lors des séances de coaching et des échanges avec mes clientes, que dans le domaine de la nutrition les personnes sont trop sévères avec elles-mêmes.

Quand elles ont du poids à perdre et qu’elles ont envie de changer d’alimentation, elles sont trop dures. Elles se rigidifient. Elles se disent qu’il faut qu’elles perdent du poids et qu’elles fassent sans relâche, puis elles s’acharnent dans cette optique.

Sacrifices et mal-être

Le problème d’être trop sévère avec soi, c’est que l’on est trop sévère avec son corps. Le risque est de rentrer dans le sacrificiel avec pour conséquence de se sentir mal.

Souplesse et douceur

Prenons mon exemple. Je suis à Marrakech. Nous sommes en mars et le temps est magnifique alors qu’en France il neige.

On s’est fait plaisir pendant ce week-end entre amis. J’ai mangé des cornes de gazelles et des couscous. Je constate que je suis plus serrée dans mes vêtements. Mais pour moi ce n’est pas un grand problème. Je suis douce avec moi-même car je sais que pourquoi j’ai un peu de poids en plus. J’ai mangé plus gras et plus sucré que d’habitude.  Et je ne vais pas entamer une détox terriblement dure dès que je vais rentrer à la maison ni me brider ni être dure avec moi.

<<Je vais rester souple. Je vais faire en sorte de revenir à la normale au fur et à mesure.>>

Éviter l’effet yoyo

Il est très important de bien vous traiter car être trop dure avec vous-même entraînera forcément des problèmes de poids dus au fait que vous vous restreindrez de trop. Puis à la suite de cette stricte reprise en main, vous aurez envie de compenser. C’est à ce moment que vous prendrez du poids.

Vous risquerez de faire le yoyo, perdre du poids, grossir, reperdre, regrossir, etc.

Soyez douce avec vous-même. Arrêtez de vous brimer et d’être dure sur votre poids. Ça ne sert à rien.

Essayez plutôt d’être dans la douceur en faisant de petits efforts chaque jour, de petits pas pour commencer à manger plus sainement.