Les interactions entre le pamplemousse et les médicaments

Pamplemousse : bienfaits et précautions

Chair rose ou blanche, juteuse, rien qu’en y pensant cet agrume stimule les papilles. Souvent synonyme de petit déjeuner et de vitalité, le pamplemousse est effectivement un aliment extraordinaire toutefois il appelle quelques précautions lorsque l’on prend des médicaments.

Le pamplemousse, un agrume aux multiples vertus

Cet agrume offre de nombreux bienfaits ; on le consomme en jus ou en quartiers, au petit déjeuner ou en salade. Il est riche en vitamine C, en vitamine A, B5 et en cuivre. Ces composés antioxydants ont un effet anti cancer. Sa consommation joue un rôle dans les préventions des cancers de l’œsophage, estomac, côlon, bouche, pharynx. En outre, manger du pamplemousse fait baisser le taux de cholestérol et des triglycérides sanguins. Et grâce aux flavonoïdes qui le composent, il a des propriétés anti-inflammatoires.

Non seulement le fruit présente des avantages pour la santé mais l’utilisation d’extrait de pépins de pamplemousse (EPP) et l’huile essentielle de pamplemousse offrent des remèdes intéressants.

Réduit l’effet de l’âge sur la peau. L’effet anti-âge du pamplemousse

Puissant antioxydant et antibactérien, l’extrait de pépins de pamplemousse est un formidable antirides. Ajoutez une ou deux gouttes d’EPP à votre crème et vous en constaterez les résultats.

Vous pouvez également utiliser le jus de pamplemousse pour vous confectionner un masque antirides. Il vous suffit de mélanger le jus d’un demi-pamplemousse, un yaourt nature et un blanc d’œuf. Lorsque le mélange mousse, vous l’étalez sur le visage. Puis vous rincez après vingt minutes de pose. Si vous souhaitez un masque plus nourrissant, ajoutez le jaune d’œuf.

Si vous avez les lèvres gercées, mélangez simplement 2 ou 3 gouttes d’extrait de pépins de pamplemousse et une cuillère à soupe d’huile d’amande douce et vos lèvres retrouveront une hydratation idéale !

Cicatrise les boutons d’acné

Le pamplemousse peut aussi figurer comme produit anti peau grasse. 70 gouttes d’extrait de pépins de pamplemousse mélangées à 100 ml de votre crème assureront un traitement intéressant. Et si votre visage présente de l’acné, des boutons, vous pouvez appliquer quelques gouttes d’EPP qui favoriseront la cicatrisation.

Redonne de la vitalité aux cheveux ternes

Autre de ces vertus, le pamplemousse revitalise un cuir chevelu fatigué. Pour éliminer vos pellicules et traiter le cuir chevelu abîmé, ajoutez une dizaine de gouttes d’extrait de pépins de pamplemousse à votre shampooing et massez-vous le cuir chevelu pendant 2 minutes. Si votre cuir chevelu est particulièrement irrité, tamponnez-le avec un coton imbibé d’un mélange d’1 dl d’eau et de 20 gouttes d’EPP.

Du pamplemousse contre la rétention d’eau

Diurétique, le pamplemousse débarrasse l’organisme des toxines accumulées et aide à éliminer la rétention d’eau. Formidable drainant, il réactive la circulation sanguine, favorise l’amincissement et la santé des reins. Prenez un bain dans lequel vous aurez dilué quelques gouttes d’huile essentielle de pamplemousse et effectuez un palper-rouler sous l’eau et vous lutterez ainsi contre la rétention d’eau. Si vous avez de la cellulite, mélangez 90 gouttes d’huile essentielle de pamplemousse à 50 ml d’huile végétale et massez-vous pour atténuer l’effet « peau d’orange ».

Le pamplemousse proscrit avec certains médicaments

Si ce fruit du soleil est extraordinaire, il présente aussi quelques inconvénients, en particulier pour les personnes qui prennent des médicaments. En effet, la consommation de pamplemousse peut augmenter la fréquence et la gravité des effets indésirables de certains médicaments et par conséquent engendrer des troubles.

Les catégories de médicaments concernées

Le pamplemousse bloque l’enzyme (CYP3A4) qui permet d’assimiler certains médicaments contre le cancer, l’hypertension, les problèmes cardiovasculaires, les problèmes urinaires, les immunodépresseurs, des anti-infectieux ou encore des analgésiques. David Bailey, pharmacologue canadien qui a mis en lumière les interactions possibles néfastes entre pamplemousse et médicaments explique très simplement : « Prendre un comprimé avec un verre de jus de pamplemousse est comme prendre 20 comprimés avec un verre d’eau. » Résultat : si vous prenez un médicament, lisez bien la notice pour voir si la fameuse enzyme y figure et recherchez dans la liste des 85 médicaments présentant des interactions nocives avec le pamplemousse si votre médicament s’y trouve. Les risques peuvent être importants tels qu’une insuffisance rénale aigüe, des tremblements invalidants, un choc hémorragique voire une issue mortelle. Alors évitez simplement de consommer du pamplemousse ou du jus au cours d’un traitement médicamenteux !

Cette précaution ne doit pas ternir les innombrables vertus du pamplemousse, par exemple une étude montre que le jus de pamplemousse protège les artères des femmes à la ménopause. Si vous stressez, pensez à vous masser le plexus solaire avec une goutte d’huile essentielle de pamplemousse. Et avec l’arrivée de l’hiver, une potion d’une vingtaine de gouttes d’extrait de pépins de pamplemousse dans un verre d’eau 2 fois par jour vous mettra à terre les symptômes du rhume, sinusite et autres infections gastro-intestinales !

En savoir plus sur Bénédicte