Portons de l’attention à ce que l’on mange. Fini de manger n’importe quoi n’importe quand ! Le mieux reste de connaitre les apports en vitamines, minéraux, fibres et calories des aliments. C’est déjà un bon début pour éviter de prendre du poids et pour réussir à dompter sa faim. On lit et on relit un peu partout l’importance de bien s’alimenter, de consommer des légumes et des fruits quotidiennement, de surveiller son alimentation pour une meilleure santé, et de ne pas grignoter à tout-va, salé, gras et/ou sucré.

Maintenant que ma bonne résolution est définie, je vais faire attention à ne pas tomber dans les pièges parfois invisibles de la nutrition. M’écouter aussi pour savoir reconnaître le moment où je serai rassasiée. C’est-à-dire entendre mon signal de satiété.

Comment puis-je savoir si je suis rassasiée ?

Il s’agit de cette sensation d’avoir assez mangé. Plusieurs petites astuces efficaces, à mettre en place durablement, existent pour ne plus passer à côté. D’abord, prendre le temps de manger et donc d’avoir une mastication suffisante. On dit souvent qu’il faut mâcher entre dix et quinze fois sa bouchée. Ensuite, faire des pauses entre chaque nouvelle bouchée en sachant tout simplement poser sa fourchette. La satiété se manifeste au bout de vingt minutes, d’où l’importance de prendre le temps et d’avoir conscience de l’acte de se nourrir. Et malgré ce que nos parents nous ont répété pendant notre enfance, sachons ne pas finir notre assiette. À force d’entrainement dans les débuts, c’est naturellement que nos nouvelles habitudes se mettent en place. Alors, allons voir de plus près ces aliments pièges qui ne sont pas nos amis.

Les aliments coupe-faim, des aliments qui donnent faim rapidement

On a tendance à penser que pour aider à perdre du poids ou pour accompagner des régimes, le coupe-faim est le meilleur allié. Les compléments alimentaires sont à prendre avec modération et de préférence accompagnés par un professionnel de la nutrition ou dans le cadre d’un régime spécifique et suivi.

Des aliments à l’indice glycémique élevé

On doit repérer nos ennemis en matière de saine alimentation et ne pas céder à leur consommation qui plutôt que nous rassasier rapidement nous font prendre des kilos superflus facilement et très vite, ne fournissent aucun apport à notre organisme et le fatiguent lors de processus de digestion plus lent et difficile. Les aliments à l’indice glycémique élevé sont très souvent des aliments transformés par l’industrie, riches en sucre, graisse et sel. Les combinaisons de ces trois dangers sont fréquentes, terribles et ont de lourdes conséquences sur notre santé et celle de nos enfants, jeunes et moins jeunes.

Pour information, l’indice glycémique mesure le taux de sucre dans le sang. Autant dire qu’il faut s’empêcher de consommer les aliments avec un fort indice glycémique car ils augmentent rapidement et de beaucoup la glycémie, ne se stockent pas sous forme de masse musculaire mais de graisse et ne favorisent pas la perte de poids.  

Attention aux aliments avec un fort indice glycémique qui donnent l’impression de gagner de l’énergie. Le regain n’est que temporaire, votre appétit se réveillera.

Les jus de fruit augmentent la glycémie

Erreur de penser qu’ils font du bien au corps. Les jus sont comparables à un concentré de sucre, qui fait monter le taux de glycémie. Ce qui signifie que l’organisme les assimile très vite et que vous aurez rapidement faim.

Le jus ne rassasie pas du tout. Il lui manque des apports bénéfiques et ses nutriments attendus comparé à un fruit entier ou en morceaux. Dommage de croire qu’on se fait du bien avec des produits de Dame Nature alors qu’en réalité on se fait grossir ! Toutefois préférez les smoothies naturels faits maison sans sucre ajouté, ni édulcorants et conservateurs. Mettez-y les fruits entiers, bio bien sûr.  

Les céréales industrielles

On les oublie définitivement ! Elles sont mauvaises, bourrées de sucres ajoutés. Et on recommence avec la valse de l’assimilation rapide, du pic d’insuline et du coup de barre qui s’en suit. Vous n’êtes pas rassasiée puisque très peu de temps après les avoir ingurgitées, vous ressentez la faim.

Trop de sucre industriel risque de vous donner un surpoids, du diabète, de la fatigue et pas d’énergie. Préférez les flocons d’avoine en porridge par exemple, qui à défaut de vous faire maigrir ne font pas grossir et qui ont une vraie valeur nutritive.

Les burgers, des aliments gras

Ils ne calent pas. On a tous fait l’expérience de ressentir une heure plus tard l’envie de remanger. Qu’on se le dise ils sont comme de l’air. Et l’air ne nourrit pas !

Vous avalez des glucides, pain sucré, sauces ultra sucrées et très peu de protéines en fait. Bien souvent, on les accompagne de frites et d’un soda ! Bonjour les kilos et le cholestérol. Dites au revoir à ce repas calorique !

Le pain blanc et son haut indice glycémique

Il est composé de farine raffinée. Il faut le préférer au son, au seigle ou complet pour garder le maximum de fibres. Sinon même après plusieurs morceaux, la faim se manifeste.

La pomme de terre ne rassasie pas

C’est à cause de son indice glycémique élevé ! Si sur le moment on se sent repue, elle est pleine de fibres, très vite on a l’appétit qui se réouvre. Il faut la consommer cuite à la vapeur et nature pour que l’effet de satiété soit le plus complet.

Les sushis

Si les sushis apportent des protéines, composés en majorité de riz blanc, avec un indice glycémique très haut, ils ne rassasient donc pas sur la durée. En plus, on en mange beaucoup pour être remplie, en général très vite, et on les noie de sauce salée et sucrée.  

L’eau et les boissons sucrées

L’eau ne cale pas vraiment puisqu’elle n’a ni calories, ni fibres ni protéines. Elle peut néanmoins avoir un effet placébo quand la faim est psychologique.

Les jus et sodas sont à proscrire. Beaucoup trop de sucre et ils n’hydratent pas.

La soupe

Elle ne rassasie pas car elle n’a pas de protéines. La faim se manifeste rapidement après votre bol. Ajoutez des pois chiches ou une tranche de pain complet.

Le chocolat

Choisissez-le noir à 80% et croquez-en un carré en conscience. Appréciez-le. Bannissez les chocolats transformés et aux multiples ajouts.

Les crudités

Le problème des crudités est l’accompagnement. La sauce notamment et les à côtés du type lardons, croutons, fromages…

De plus les légumes crus font gonfler l’estomac et causent des acidités. Leur apport calorique étant très faible, on pense pouvoir en manger beaucoup mais gardez de la mesure. Une solution, les décrudire avant de les consommer, c’est-à-dire les laisser dans leur sauce une demi-heure avant de les consommer, cela entraine un processus qui permet une meilleure digestion.

Le fromage blanc

Il coupe la faim car il contient des protéines mais attention car il est parfois rempli de matière grasse. On le mange nature et à 20 ou 0% par exemple.

Ayez une idée des aliments qui ont un bon indice de satiété et à partir de cette liste composez des menus et lancez-vous dans des recettes santé.

Et moi aussi je m’y mets tout de suite !

En savoir plus sur Julie