Neuf mois pour prendre soin de vous et de votre bébé. Vous mangerez équilibré et diversifié pour avoir tous les apports nécessaires à son développement. Vous vous priverez de bonnes grâces (ou presque) de certains aliments pour le protéger. Le temps de la grossesse est une magnifique conception de la nature et il est utile d’avoir quelques idées en tête pour bien l’accompagner et se nourrir.

La nature dans votre assiette

Consommez des fruits et des légumes frais à volonté avec envie car ils sont de bons alliés pour votre santé et celle de votre bébé. Ils apportent le plein de vitamines notamment la B9 (qui permet aux différents organes de se construire) et la C (qui stimule le système immunitaire), de minéraux et de fibres (qui luttent contre la constipation).

Mangez des légumes verts et orange tous les jours. Il faut penser à les nettoyer avec attention et application pour bien enlever la terre afin d‘éviter l’angoisse de la toxoplasmose. Cette maladie due à un parasite dans la terre a de lourdes conséquences sur la formation du fœtus. Vous pouvez les cuire à la vapeur, à l’eau ou de temps en temps dans un peu d’huile d’olive. Et dégustez-les accompagnés d’une sauce légère, d’un filet d’huile ou de citron, d’épices aux parfums toujours délicats.

Respectez Dame Nature et achetez des fruits et des légumes de saison que vous mangerez deux à trois par jour. Ayez le plaisir de croquer dans une pomme, de vous régaler d’une pêche et d’avaler de petites fraises locales.

De bonnes protéines pour la croissance du fœtus

Pendant votre grossesse, vous avez besoin de fer. Les viandes ainsi que les légumineuses et les céréales vous en apportent.

  • Oubliez les tartares de bœuf, la charcuterie, les poissons crus et les coquillages. De plus, il est essentiel de bien cuire vos viandes, poissons et œufs. Là aussi vous vous protégerez d’un risque de toxoplasmose. Le foie est déconseillé et le soja est à consommer avec modération.

Il est préférable de choisir des viandes, poissons et substituts maigres.

Cuisinez des légumineuses (pois, fèves, haricots, lentilles) avec des céréales, de préférence complètes, pour vous donner un bon apport de protéine végétale avec tous les acides aminés. Vous aurez une assiette sans gras.

  • Pendant ce temps, le lait cru est à proscrire. Vous vous préservez de la listériose, infection due à la listéria, bactérie très ennuyeuse pour la bonne croissance du fœtus. Ce qui signifie que vous surveillerez votre consommation de fromages. Oubliez donc tous les fromages à pâte crue. Au revoir les chèvres, les bries, coulommiers et camemberts, les bleus. Pour les plus gourmandes, il est possible de les cuire en gratin. Croquez, détendue, dans du gouda, du cheddar, de l’emmental. Mangez de la mozzarella, de la feta et des fromages à tartiner. Mémorisez que les fromages difficiles à couper sont OK et les fromages sans croûte à bannir. Enfin lorsque vous buvez du lait, choisissez-le pasteurisé.

Des graisses, oui mais des bonnes, pour le développement du cerveau et des organes

Vous connaissez les oméga 6 et les oméga 3. Les premiers se trouvent dans les huiles d’olive, d’arachide et de tournesol. Les deuxièmes sont dans les poissons gras comme les sardines, le saumon et le thon pour la vitamine D qui aide à fixer le calcium sur les os mais aussi dans l’huile de noix et de colza.

Faites-vous plaisir ! C’est le moment d’associer en cuisine de nouvelles saveurs et de les goûter. En assaisonnement ou en cuisson, crues ou légèrement chauffées, consommez les huiles.

Grignotages et fringales avec modération

Dans la matinée, pour une collation préférez une tisane plutôt que de la caféine si vous avez déjà eu votre dose (pas plus de 300 mg, soit deux mugs) et une tranche de pain complet.

Il faut éviter les sodas qui sont beaucoup trop sucrés. Buvez de l’eau toute la journée et ayez un fruit ou de petites crudités (tomates cerise, bâtonnets de carotte), un yaourt nature et/ou des fruits secs à portée de main pour vous nourrir sainement.

Si vous avez envie d’une touche sucrée, optez pour le Rapadura, le sucre de canne et le sucre des fruits plutôt que pour l’aspartame, qui n’a aucune vertu.  

Et pour l’alcool c’est niet. Il est à proscrire car il traverse le placenta et peut avoir de graves conséquences sur le bébé.  

Profitez de vos neuf mois de grossesse pour mettre en place votre future alimentation santé, énergie et plaisir. Vous vous sentirez bien et prendrez déjà soin de votre enfant. Vivez votre grossesse comme une expérimentation sensorielle et nutritionnelle, vous deux le méritez.

En savoir plus sur Julie