Depuis que j’ai découvert cette pratique, je m’y mets de temps en temps et j’y ai trouvé de nombreux bienfaits pour moi. En quoi cela consiste ?

C’est le fait de rester à jeun pendant 16 heures en moyenne.

Il y a différentes manières de s’y prendre pour jeûner durant seize heures. Certains arrivent aisément à sauter le dîner. Pour ma part, je saute plutôt le petit-déjeuner. J’ai déjà abordé ce thème en vidéo, alors je vais simplement vous expliquer dans les grandes lignes.

Une façon très commune et très simple, de le pratiquer, c’est de manger léger et tôt le soir, vers 19 heures-20 heures au maximum, de façon légère, des légumes ou un bouillon par exemple. Ensuite, vous restez à jeun en sautant le petit-déjeuner, vous ne recommencerez à manger qu’au déjeuner (midi ou treize heures).

Les bienfaits

Bien pratiqué et de façon adaptée à vos propres besoins et habitudes, le jeûne intermittent peut offrir de nombreux bienfaits.

Detox

Le premier intérêt, c’est que vous faites des mini-détox tous les jours.

Comme vous ne mangez pas pendant un certain temps, votre corps a le temps d’utiliser ses mécanismes d’auto-nettoyage pendant la nuit et pendant la matinée, cela vous aide à rester en bonne santé. Vos organes sont au repos et se fatiguent moins, ils se régénèrent pendant seize heures.

Autre avantage très important, comme vous jeûnez pendant toute la matinée, votre corps se met en position de déstockage de graisses puisqu’il va chercher des nutriments directement dans vos graisses. Cela va donc vous aider à déstocker et à mincir.

En revanche, le jeûne intermittent ne convient pas à tout le monde. Si par exemple, vous avez très faim le matin, si vous avez des sensations de malaise, si vous n’avez pas assez mangé, ce n’est pas pour vous. Renseignez-vous sur le jeûne intermittent et voyez quelle autre formule pourrait vous convenir dans ces cas-là.

La perte de poids

Ne le pratiquez pas dans le but de perdre du poids. Il est vrai que vous perdrez probablement quelques kilos au début, cependant, c’est un peu comme après un régime, si l’on reprend nos habitudes, nous reprenons le poids si vite perdu.

Prenez-le plutôt comme une philosophie de vie, une habitude. Vous vous sentez plus légère, vous mangez un peu moins et vous êtes en super forme le matin. Ne me dites pas que vous pétez le feu après des viennoiseries ou de nombreuses tartines de confitures !

Notre vie moderne nous amène à manger en trop grande quantité et trop riche, nous le savons. Les magasins et les publicités regorgent de tentations en tous genres, et nous sommes humains après tout ! Pourtant, il n’est pas nécessaire de consommer trois repas par jour, c’est simplement une idée reçue enfoncée dans nos crânes depuis notre plus tendre enfance. Deux repas quotidiens nous suffiraient amplement. Cependant, tout dépend de la morphologie et des besoins de chacun, nous sommes tous différents.

Mon expérience

J’ai pratiqué le jeûne intermittent, pendant six mois, de façon continue, en sautant le petit-déjeuner. Cette hygiène de vie m’a beaucoup apporté.

Je me suis rendu compte que ne pas manger le matin, me rendait l’esprit plus clair, j’étais plus concentrée. Je m’hydratais beaucoup, puisqu’à la place de manger, je consommais de nombreuses boissons chaudes ou froides : de l’eau, des tisanes, du thé vert… Je me sentais bien hydratée. J’arrivais à l’heure du déjeuner avec un bel appétit et une belle énergie. C’était un peu une découverte pour moi.

J’ai déstocké quelques kilos en prime ! Et j’ai ressenti un élan quotidien de vitalité.

Je suis convaincue que ce principe de détox courte et quotidienne a vraiment des vertus pour le corps. Je ne peux cependant affirmer que cela convient pour chacun d’entre nous. Ce la peut être idéal pour certains et intenable pour d’autres. Pour le savoir, il suffit de tester.

Aujourd’hui, je ne pratique plus le jeûne intermittent de façon quotidienne. En effet, pratiquant une activité sportive (cardio et intense) chaque matin, je préfère avoir quelque chose dans le ventre sinon je ne me sens pas bien.

J’ai donc recommencé à prendre un petit-déjeuner, je le choisis  protéiné, il contient souvent un œuf par exemple ou des sources de gras, comme un peu de beurre, un peu de purée d’amandes ou un peu d’avocat. J’apprécie beaucoup ce type de petit-déjeuner. Je me fais des toasts à l’avocat le matin, ça me cale bien et j’adore ça. Je suis alors tranquille et pleine d’énergie en tenant jusqu’à l’heure du déjeuner et sans coup de barre.

Il m’arrive encore de pratiquer le jeûne intermittent, parfois, lorsque j’ai fait trop d’excès alimentaires et que j’ai besoin d’une bonne détox.

Je le pratique aussi quand je me sens fatiguée. À ce moment-là, je ne fais que m’hydrater le matin, sans prise alimentaire. J’ai constaté que ça m’aide à me régénérer.

Ça m’aide d’autant plus l’été, quand j’ai une période d’activité plus faible en termes de sport.

Si je suis en déplacement ou en vacances, et considérant que je dépense moins de calories lorsque je suis loin de chez moi, sauter le petit-déjeuner m’aide à réguler plus facilement mes apports quotidiens, sans avoir d’excès caloriques, ni risquer de prendre du poids durant cette période. Aujourd’hui, c’est ma pratique. C’est un peu à la carte en fonction de mon ressenti, mais je sais que j’y reviendrai avec plaisir de temps en temps, en fonction de mes besoins et de mon ressenti.

Le jeûne intermittent m’a beaucoup aidé dans les périodes de coup de froid, même si ça m’arrive très rarement, ou dans les moments où j’ai trop travaillé et où j’avais besoin de récupérer de l’énergie.

Le jeûne intermittent reste une très bonne solution pour mettre votre organisme en modéré, sans être trop excessif et trop agressif, on destock et on régénère. Alors, je le conseille pour ses nombreuses vertus, mais à pratiquer en fonction de chacun.

Elodie